Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

l.americain David Headley est-il impliqué dans les attentats de Bombay

 

 

l.americain David Headley est-il impliqué dans les attentats de Bombay ?

 

Indicateur pour la Drug Enforcement Agency (DEA

 

Antoine Guinard

 

Arrêté le mois dernier par le FBI pour complot terroriste, cet Américano-Pakistanais au profil atypique était dans la capitale économique indienne à la veille des attentats du 26 novembre 2008. Il est soupçonné d’avoir planifié de nouvelles attaques terroristes en Inde.

 

David Headley s'est rendu 9 fois en Inde ces trois dernières années

"Nous nous vengerons de l'Inde". C'est ce qu'a écrit David Coleman Headley dans des messages électroniques envoyés en fevrier à ses anciens camarades de lycée du Pakistan. Depuis son arrestation par le FBI à l'aéroport de Chicago, le mois dernier, alors qu'il s'apprêtait à embarquer dans un vol pour le Pakistan, de nombeuses révélations ont fait surface sur ce terroriste presumé, personnage singulier à cheval entre deux mondes.

Soupçonné par les agents fédéraux américains d'avoir planifié un attentat contre le Jyllands Posten, journal danois à l'origine des incendiaires "caricatures de Mahomet", avec son complice Tawahur Hussain Rana, un Canadien d'origine pakistanaise installé aux Etats-Unis, David Coleman Headley est depuis devenu un suspect dans l'enquête sur les attentats de Bombay qui ont fait 166 morts en novembre dernier.

L'Americain de 49 ans se trouvait en effet en Inde en compagnie de Tawahur Hussain Rana, deux jours avant les atttentats, selon les enquêteurs. Pendant l'assaut sur la ville par le commando terroriste du Lashkar-e-Taiba (LeT), du 26 au 29 novembre, le duo se serait trouvé au Pakistan.

Plus inquiétant, David Headley aurait effectué pas moins de neuf voyages en Inde avec un visa d'affaires entre 2006 et 2009, période pendant laquelle il se serait rendu a Agra, New Delhi, Ahmedabad, Lucknow et Bombay. Le terroriste presumé se serait déplacé à plusieurs reprises dans la capitale économique indienne quelques mois avant les attentats du 26 novembre, ce qui laisse imaginer, à posteriori, qu'il y effectuait des repérages afin de déterminer des cibles potentielles.

Selon, le site d'information rediff.com, David Headley et son complice étaient également en contact régulier avec Abu Jundal, un des cerveaux des attentats de Bombay. Aucune preuve concrète de son implication n'a encore émergé.

Les visites de David Headley en Inde après le 26 novembre 2008 et ses messages haineux envers le pays laissent desormais penser que l'Americano-Pakistanais, dont les liens avec le LeT ne font plus de doute, preparait effectivement de nouveaux attentats sur le sol indien.

Si le cas de David Headly demontre l'envergure desormais mondiale de cette organisation terroriste pakistanaise, consacrée au départ à perpétuer des attentats au Cachemire indien, le profil "bipolaire" de l'Americain est pour le moins atypique.

Né Daood Gilani d'un père pakistanais et d'une mère americaine, David Headley grandit avec ce premier au Pakistan, où il recoit une éducation musulmane traditionnelle. Lorsqu'il part rejoindre sa mère aux Etats-Unis en 1977 après le coup d'Etat militaire au Pakistan, il découvre alors un monde diamétralement opposé et s'adonne à l'hédonisme insouciant de la jeunesse américaine. En 1998, Daood Gilani est condamné à deux ans de prison pour trafic d'héroïne et effectue ensuite même des missions au Pakistan en tant qu'indicateur pour la Drug Enforcement Agency (DEA), l'agence anti-drogue américaine, selon le New York Times.

Peu à peu cependant, Daood Gilani se rapproche de l'islamisme, comme en témoignent ses fréquents échanges écrits avec ses anciens camarades de lycée du Pakistan, dans lesquels il défend, entre autres, les décapitations d'otages par les talibans.  En 2006, il change son nom en "David Headley", supposément pour faciliter le passage à la frontière lors de ses nombreux voyages.

"La plupart des gens ont des contradictions en eux, mais parviennent à les réconcilier. Daood n'y est jamais parvenu et c'est ça le problème", a déclaré un des oncles du terroriste présumé, interrogé par le New York Times.

La double culture, voire double personalité de David Headly et l'aise avec laquelle il navigue entre ses deux mondes est d'ailleurs certainement ce qui lui a permis de se rendre en Inde avec une telle fréquence. C'est aussi ce qui fait de lui une arme fatale pour le LeT, qui avait prévenu que le carnage de Bombay n'était "que la bande annonce du film"...