Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

la grippe porcine c.est quoi ?/l'OMS sélectionne le virus vaccin candidat approprié.

 

Qu'est-ce que la grippe porcine ?

  l'OMS  sélectionne  le virus vaccin candidat approprié.  

Une maladie respiratoire aiguë hautement contagieuse, provoquée par des virus grippaux porcins de type A

Par le matin.ma Publié le : 04.05.2009 | 15h59

 

 

 On l'espace de quelques jours, la grippe porcine s'est transformée en un sujet d'actualité qui fait la Une des journaux. Pourtant, les symptômes de cette pathologie, ses modes de transmission et ses effets n'étaient pas connus par des millions de personnes à travers le monde.

C'est pour cette raison que le nombre des personnes atteintes continue de grandir toujours. Hier, le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) faisait état de 985 cas de la variante humaine de la grippe porcine (A/H1N1) confirmés dans 20 pays. Le véritable danger que représente cette maladie est qu'elle soit hautement contagieuse.

 

«La grippe A(H1N1) est une maladie respiratoire aiguë du porc hautement contagieuse, provoquée par l'un des quelques virus grippaux porcins de type A, dont la morbidité a tendance à être élevée et la mortalité faible (1-4%).

Le virus se propage chez les porcs par des aérosols, par contact direct ou indirect, ainsi que par des animaux porteurs symptomatiques, mais le virus peut aussi se transmettre à l'homme», affirme Dr Kherrati Bouazza, président de l'Ampoc (Association marocaine de protection et d'orientation du consommateur).

Ainsi, bien que les virus grippaux porcins soient normalement spécifiques d'espèce et n'infectent que les porcs, ils franchissent parfois la barrière d'espèce pour provoquer la maladie chez l'homme. Des flambées des infections sporadiques de grippe A (H1N1) chez l'homme ont été parfois rapportées.

 

Les symptômes cliniques généraux sont les mêmes que pour la grippe saisonnière, mais le tableau clinique rapporté est très variable, allant d'une infection asymptomatique jusqu'à une pneumonie grave entraînant le décès. «Comme le tableau clinique classique de l'infection par le virus de la grippe A(H1N1) chez l'homme ressemble à ceux de la grippe saisonnière et d'autres infections des voies respiratoires supérieures, la plupart des cas ont été dépistés par hasard à l'occasion de la surveillance de la grippe saisonnière.

 

Des cas bénins ou asymptomatiques peuvent être passés inaperçus et c'est pourquoi on ignore quelle est l'étendue réelle de la maladie chez l'homme», ajoute Dr Kherrati. Selon les experts de l'OMS, les gens contractent la grippe A(H1N1) à partir de porcs infectés, mais certains cas répertoriés chez l'homme ne montrent aucune notion de contact avec des porcs ou des environnements où des porcs auraient séjourné. Il y a eu transmission interhumaine dans quelques cas, mais elle a été limitée aux contacts proches ou à des groupes fermés. Pour l'instant, l'Organisation mondiale de la santé n'a pas conseillé la restriction de voyage même si elle a relevé à 5 le niveau d'alerte face à la maladie.

 

 

Risque de pandémie?

Il est probable que la plupart des gens, en particulier ceux qui ne sont pas régulièrement en contact avec des porcs, ne possèdent pas l'immunité contre les virus grippaux porcins qui permettrait de prévenir l'infection. Si un virus porcin parvient à établir une transmission interhumaine efficace, il peut provoquer une pandémie de grippe. Il est difficile de prédire les effets d'une pandémie provoquée par un tel virus. Il n'existe aucun vaccin renfermant le virus grippal porcin actuel à l'origine de la maladie chez l'homme.

 

On ignore si les vaccins contre la grippe saisonnière peuvent conférer une protection. Les virus grippaux évoluent très rapidement. Il est important de mettre au point un vaccin contre la souche virale qui circule actuellement, de façon qu'il confère une protection maximum aux sujets vaccinés. C'est pourquoi l'OMS doit avoir accès au plus grand nombre de virus possible pour pouvoir sélectionner le virus vaccin candidat approprié. (Source l'OMS)