Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES CRIMES DE LA MAFIA POLITO FINANCIERE EN France/Morts suspectes de personnalités dans l.affaire Ferrayé/l.inigme décès ex-officier de la DST

           

LES CRIMES DE   LA MAFIA POLITO FINANCIERE EN France

                                                                                                         

LINIGME DECES  DE Daniel    ex-officier de la DST  

Morts suspectes de personnalités directe-

ment liées aux détournements Ferrayé

Comprendre le détournement de centaines de milliards. Joseph FERRAYE..

 

                         

 

Pierre Bérégovoy

André Sanchez

D. Levavasseur

Alfred Sirven

Edouard Stern

 

F. de Grossouvre

Jacques Flury

Paul Colne

 

                                                                                                         

            La liste des personnes ayant eu affaire avec ce dossier, mais qui sont aujourd'hui décédées est édifiante.                                                                                  

Comme l'a dit Julien COURBET dans son émission

Sans aucun doute

on ne joue plus avec des rigolos, on joue avec de vrais tueurs, des hommes prêts à tout sous prétexte qu'un Etat a des intérêts qui sont reliés par d'autres Etats " 

Bérégovoy Pierre :   Premier Ministre. Suicidé... Bizarrement, il n'y a pas eu d'autopsie et son Epouse n'a pas pu prendre l'avion qui a rapatrié le corps. Elle n'a même pas pu le voir... Comme d'autres, elle doute du suicide de son mari.  Pierre Bérégovoy avait succédé à Edith CRESSON. Il est probale qu'il ait eu        connaissance du complot et ait voulu le dénoncer... Une attitude qui ne pardonne pas dans le milieu de la pègre gouvernementale !

                                                                                   

           

 DE. Grossouvre François :

                                       ex-éminence grise du président de la République il se serait suicidé au Palais dans des conditions qui en ont surpris plus d'un, comme Jean Montaldo. Il est mort d'une balle dans la tête. Personne n'a entendu de coup de feu dans le palais.       

   Des gendarmes de la présidence ont fouillé en douce son appartement de fonction, avant que la police judiciaire perquisitionne. le coffre-fort où il rangeait les notes confidentielles n'a pas été retrouvé...

   Le rapport d'autopsie précise que le corps présentait "une luxation avant de l'épaule gauche et une ecchymose à la face". Il n'est pourtant pas tombé, il a été retrouvé assis dans son fauteuil.          

   Son prédécesseur, mort lui aussi, était aussi responsable administratif à ELF International...        

                                                                                             

Fluri Jacques :   De nationalité Suisse, responsable administratif de ELF International. il est mort à l'âge de 39 ans au Pérou. Son corps n'a pas été retrouvé et non rapatrié. Le Contrôle de la population de Genève l'a pourtant déclaré "décédé à Genève" Pourquoi ce faux dans les titres de l'Etat de Genève ? Une plainte a été déposée à Nîmes, sans aucune suite.         

   Son prédécesseur, mort lui aussi, était aussi responsable administratif de ELF International...      

                                                                                             

                                                                                              ^

           

Colne Paul :   Président de la société P.B.E OIL SA, il a été retrouvé mort dans sa cellule de la prison de Nice. Meurtre ou Suicide ?           

   Il aurait signé le VRAI-FAUX contrat enregistré le 15 novembre 1991 par P.B.E OIL SA à la Chambre du Commerce et de l'Industrie de Koweït City sous le Certificat N° 15512 / 17701.         

   C'est surprenant sachant que le Tribunal de Commerce d'Epinal avait converti le Redressement Judiciaire de la P.B.E OIL SA, en Liquidation Judiciaire le 7 mars 1989 soit plus de deux ans auparavant... et que la société P.B.E OIL SA avait ainsi cessé toute activité le 7 avril 1989. La Société n'existait donc plus au moment où ce soi-disant contrait aurait été signé...          

   Cette Société sortie d'outre-tombe... semble avoir été ressucitée pour conclure une opération financière mafieuse ! Qui en sont les bénéficiaires ? L'Etat est impliqué à tous les coups. Certains noms figurent sur ce contrat :         

 - AL KHARAFI Adel Mussaed - P.O. Box 14012 Kowait-City K

- AL ADASANI Moustapha - Hauts-Vaugreniers - Villeneuve-Loubet F

- TILLIE Etienne - Rte St-Paul 336 - Colle/Loup F

- COLONA François - Rue Maîstre 11 - Nice F

- BASANO Christian - Rue des frères Picco 4 - Menton F

- ARAMCO Crude Oil Sales - Dharam                 

                                                                                                          ^

                                  

Sanchez André :   Le 24 juillet 2001, "Le Matin" Journal suisse, publie : Sa voiture explose : meurtre ou suicide ? ...

                                              

   Le Directeur de la société de Lausanne est décédé dans des circonstances troublantes. L'homme craignait pour sa vie. Mais, André SANCHEZ avait enregistré une cassette avant sa mort....                          

Le Juge d'instruction vaudois Jean-Marie RUEDE bien connu pour ses dysfonctionne-ments, n'a pas enquêté sur les intrigues financières qui ont conduit à cette mort             

   André Sanchez, homme d'affaires français basé à Lausanne, meurt dans l'explosion de sa voiture à Essertines-sur-Rolle. Son nom figurait avec celui de Joseph Ferrayé, sur une convention qui devait permettre le transit de l'argent du golfe par la société de Sanchez.    Sanchez était en relation avec Michel VENEAU, le Détective privé qui l'a amené chez Me Pierre MOTTU, notaire à Genève pour signer les conventions au nom de la société HOLDING FINANCIERE DE GESTION ET DE PARTICIPATION - BCS FINANCE SA.            

   C'est au travers de cette Société que les fonds revenant à Joseph Ferrayé pour paiement de l'utilisation de ses brevets devaient transiter. RUEDE n'a jamais entendu Pierre MOTTU !                    

   Dans son audition du 19 novembre 2002, Me Eric DE LA HAYE ST-HILAIRE parle de cette Société BCS sur laquelle personne ne veut enquêter.                      

                                                                                                                                

                                                                                                                      ^

                                  

Levavasseur :

Daniel                                                                                                          

   Le 2 février 2003, des randonneurs ont découvert le cadavre de Daniel Levavasseur, 55 ans, ex-officier de la DST (services secrets français). Il se serait pendu à 15 mètres au-dessus du sol en faisant de la varappe, au Dramont près de Saint Raphaël.                            

   Il était l'un des quatre signataires d'une convention signée le 18/01/1996 chez Me Pierre Mottu, notaire à Genève.                                            

   Il devait rencontrer Joseph FERRAYE le matin même pour lui transmettre les preuves des détournements opérés...                                            

   Le cabinet d'investigation Kroll lui avait demandé de travailler à l'identification d'un certain nombre de comptes, en raison de ses compétences sur les fiduciaires et manipulations financières.                                

   Il avait ainsi identifié une liste de comptes dont la globalité des comptes impliqués ou liés atteignait un total de 97 milliards de dollars.                                

   Une partie des sommes sont bien arrivées sur des comptes en Suisse, au Canada, voire même aux USA ou au Moyen Orient. Certains comptes ont été bloqués sur intervention de la DEA américaine.                             

   L'ex-inspecteur Levavasseur signale à Nice en novembre 2002 à Joseph Ferrayé et à son associé Christian Basano, qu'il avait des informations complémentaires.                           

   Il déclare qu'il devait rencontrer Loïc Le Floch Prigent, ex-PDG d'ELF, qui "connaît bien l'affaire des puits de pétrole du Koweït et surtout les bénéficiaires des rétro-commissions".                        

   Daniel Levavasseur aurait dû être réentendu par la juge suisse Christine Junod avec un autre signataire de ce dossier qui lui, a été entendu fin février 2003.                    Levavasseur n'était plus là pour répondre aux questions. Quant à la "juge" Christine Junod, elle a été corrompue depuis...                                                  

                                                                                                                                

                                                                                  ^

                                  

Sirven Alfred :   Le 12 février 2005, Alfred Sirven décède à Deauville d'une crise cardiaque ou d'une rupture d'anévrisme.                         

   Il avait commencé à confier ses mémoires à un Journaliste. Le soir qui a précédé sa mort, il a mangé au restaurant et était en pleine forme...                                 

   Alfred Sirven a été le point central de l'affaire ELF et le responsable dans les détournements FERRAYE au travers de ELF, sur la place de Genève                   Mme Evelyne DUVAL, la secrétaire de M. STRAUSS KAHN, dirigeait le complot à Genève en collaboration avec Alfred SIRVEN. Engagée par l'Etat français, Evelyne Duval recevait une partie de son salaire par une filiale d'ELF, sans contrepartie officielle réelle pour le groupe pétrolier français...                                                             

                                                                                   

                                              

Stern Edouard :   Assassiné le 2 mars 2005. Crime sexuel selon le "juge d'instruction" genevois Michel-Alexandre Graber.                                      

   Nous n'avons jamais entendu parler dans l'enquête du "juge" Graber, sur les raisons qui ont conduit la Police française à questionner Joseph FERRAYE et Christian BASANO, sur leurs liens avec M. STERN...                                            

   Il était question de Jean-Marie GHISLAIN et de EVERTON Enterprise Ltd une entreprise chargée des transferts de fonds, sur laquelle le Président du Crédit Suisse, Rainer E. GUT, avait la signature...                                     

   Peu avant sa mort, M. STERN avait eu des contacts avec Jean-Marie GHISLAIN, administrateur de la Sté WELDROSE qui représentait les associé de Joseph FERRAYE MM. Christian Basano, Etienne Tillié et Cesari Roch Colona.                                   

   La renégociation des relations capitalistiques entre L'Oréal et Nestlé c'était aussi lui... Or, L'Oréal et Nestlé, c'est aussi Rainer E. GUT, qui avait la signature sur les comptes de EVERTON Enterprise Ltd, la société au travers de laquelle ont transité les détournements de fonds au détriment de Joseph FERRAYE ! Rainer E. GUT, c'est aussi l'initiateur du détournement de SWISS International Air Lines au profit de LUFTHANSA, au travers d'un complot magistral... Voir le dossier.

                                  

   Alors, Edouard STERN crime sexuel, c'est de la pure intox !                                     

   Le plus surprenant, c'est que la Famille STERN ait confié la défense de ses intérêts à Me Marc BONNANT. Si l'assassinat d'Edouard STERN est lié d'une manière ou d'une autre aux détournements FERRAYE, il y a de fortes chances que le défenseur ait été l'un des instigateurs...                                       

   Dans ce cas, les commanditaires de ce meurtre peuvent dormir sur leurs deux oreilles...