Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Membre du conseil fnja du ugta dénonce scandale djounouhet

Membre du conseil fnja du ugta dénonce scandale djounouhet Motion-pétition A la précarité de la situation socioprofessionnelle des journalistes vient se greffer la précarité d’une structure, tant attendue par les journalistes pour dépasser les expériences amères de la corporation avec des organisations morts -nées. Le secrétaire nationale de l’UGTA, le sieur Djounouhet, à qui le secrétaire général de la centrale syndicale avait confié le soin d’accompagner la commission nationale de préparation du congrès de la Fédération des journalistes, vient de réussir son tour de passe-passe, en organisant un congrès sur mesure et en cooptant et parrainant son larbin de service à la tête de la nouvelle Fédération, dans un simulacre de congrès qui s’apparente plutôt à une assemblée générale d’un club de presse, semblable à celui qui a été récemment installé à l’APN par la même équipe, plutôt secte qui a servie de marchepied au sieur Djounouhet pour assouvir ses propres calculs à l’intérieur de la centrale syndicale et, solder ses comptes, avec ceux ayant refusé de voir cet individu qui a fait du tort à la structure syndicale née dans la fournaise de la guerre de libération nationale, sous la houlette d’illustres chahids, à leur tête Aisset Idir, bombardé comme Secrétaire général adjoint de l’UGTA, lors de son dernier congrès. De la manière dont a été organisé ce congrès, Djounouhet n’a pas été à la mesure des sacrifices de cette corporation qui a payée un lourd tribut durant la décennie de la tragédie nationale. Les congrès régionaux n’ont même pas été rehaussés au niveau d’assemblées générales, par le fait que des calculs régionalistes et de type clientélistes avaient poussé les gens qui ont présidé à cette aventure, à recourir au système de cooptation. Le résultat est là. Des wilayate entières ont été exclues de ce congrès, à l’instar de Tebessa, Batna, Oum El Boughi, Bechar, Mascara, Tiaret, Tissemsilt, Tindouf, Ain Defla, Boumerdes, Tizi-Ouzou, Bejaïa, Ghardaïa, Tamenrasset.. et la liste est longue. Un confrère de Chorouk El Youmi avait attiré l’attention de Djounouhet avant même le congrès, en lui annonçant, par écrit, que des wilayate étaient exclues par certains membres de la commission préparatoire de la mascarade de jeudi. Ces mêmes membres qui ont travaillé d’une manière sectaire, en marginalisant leur président qui refusait ce genre de pratiques. De la manière dont il a conduit les travaux de ce simulacre de congrès, en se substituant de fait au bureau qui devait le présider, Djounouhet a eu recours aux méthodes surannées, moins élégantes que celles des organisations de masse au temps du parti unique qu’on croyait avoir enterré. Par ce cri, nous signataires de cette motion pétition, nous voulons attirer l’attention des hautes instances de l’UGTA, pour leur dire que votre espoir de voir la corporation avoir un porte voie, vient d’être enterré par les calculs sectaires et régionalistes d’un secrétaire national qui n’a d’argument que celui de l’intimidation et de la menace qu’il a proférés devant tous les congressistes face au représentant de la section de l’UGTA de l’APS. La nouveauté du congrès, c’est que Djounouhet a réussi à marginaliser plus de 30 titres de la presse nationale et même les sections de l’UGTA qui activent traditionnellement dans certains organes à l’image de la Radio nationale, l’ENTV et l’APS… Les Signataires de cette pétition ne vont pas se taire devant cet arbitraire et demandent à la direction de l’UGTA d’invalider ce simulacre de congrès et d’en organiser un autre plus représentatif, en prenant le temps qu’il faut, à travers une campagne de proximité avec les différents organes de presse et dans l’ensemble des wilayate du pays. Signataires : 1- Zoubir Khelaifia (président de la Commission préparatoire du congrès et membre du Conseil national de la FNJA) 2- Dahmani Mohamed (membre de la Commission préparatoire du congrès et membre du Conseil national) 3- Miloud Abbès (membre de la Commission préparatoire du congrès et membre du Conseil national) 4- Ait Mouhoub Mustapha (Hadj Bouziane) (membre du Conseil national)